1/1

Chantilly

 

Ces photographies  ont été réalisées à l’Hippodrome de Chantilly à l’occasion du Grand Prix de Diane Longine.

     Intriguée par l’association étrange de chevaux à l’air fier, jockeys en culottes blanches, cris victorieux des paris gagnés mélés aux chapeaux démesurés, coiffures sophistiquées et gants immaculés, je décidai de produire quelques images.

   La série présente les multiples efforts  d’élégance et de charme fournis par les acteurs de ce moment si particulier. Le fait de se vêtir selon les codes ancestraux pour assister aux courses devient chose rare.

   Le prix de Diane reste cependant un événement incontournable, temple éphémère de l’élégance et de la féminité à la française.

Les photographies présentent ces moments de grâce et pose une question sous-jacente : de nos jours, comment apparaît-on aux autres, lorsque l’on essaie de respecter des codes ancestraux ?

© Lucile Cubin-Pliestik